Informations techniques sur la bicyclette


Ajoutez DOCVELO à vos favoris




 

 

T-SHIRTS personnalisés

 

 


 

 

 

 


À propos des FREINS À DISQUE

Depuis quelques années, les freins à disque sont de plus en plus populaires dans le monde du cyclisme, en particulier du vélo de montagne (vtt), où ils sont devenus presque qu'un "standard'.

Il va sans dire que les freins à disque comportent certains avantages. Leur puissance n'est pas affectée par des dépots de boue ou d'eau sur la jante. Aussi, suite à un choc ou d'un passage dans un trou qui aurait voilé la jante, et bien contrairement aux freins à "friction sur jante" (v-brake ou cantilever), le frein à disque continue de fonctionner à sa pleine performance.

Le but de cette page est de tenter d'expliquer les principes et généralités des freins à disques, qui pour de nombreux cyclistes constituent une nouvelle technologie avec laquelle ils ne sont pas très "familiers".


LES TYPES DE FREINS A DISQUE

Il existe 2 grandes catégories de freins à disque :
1) les freins à disque MÉCANIQUES
et
2) les freins à disques HYDRAULIQUES


LES FREINS À DISQUES MÉCANIQUES :

ce type de freins à disque utilise le meme système de leviers, de cables et de gaines que les freins de types v-brake ou cantilever. Un des avantages de ce système est la simplicité d'entretien et un poids plus léger comparé aux systèmes hydrauliques. Les couts d'entretien sont aussi moins élevés.
Les freins à disques mécaniques sont généralement moins couteux que les freins à disques hydrauliques


Mais au delà de ces quelques avantages, il existe aussi des désavantages : notamment l'étirement des cables réduit légèrement l'efficacité du freinage avec le temps et oblige à régler la tension du cable. Les cables et les gaines sont aussi plus "sensibles" à la corrosion, et aux possibles infiltrations de poussière, d'eau ou de boue, ce qui peut à la longue causer une certaine friction qui aurait un effet négatif sur la qualité du freinage


Mais ces "désavantages" sont disons mineurs pour qui entretient régulièrement sont vélo.
Les freins à disques mécaniques (à tirage par cable), offrent généralement une puissance et modulation de freinage légèrement inférieure à celle des freins à disque hydrauliques.


LES FREINS A DISQUE HYDRAULIQUES : 

Les freins à disques hydrauliques constituent un TOUT, à savoir un système "scellé" composé du levier de frein, du conduit hydraulique et de l'étrier de frein où sont situés les pistons actionnant les plaquettes de frein. Aucun cable ni aucune gaine dans ce système.

Quand on appuie sur le levier de frein, un piston "pousse" le fluide hydraulique dans son tube vers l'étrier de frein, qui lui actionnera les pistons poussant les plaquettes de frein sur le disque, provoquant ainsi le freinage.

Les principaux avantages de l'hydraulique :
le système étant scellé ou "fermé", il est moins sensible aux contaminants extérieurs (boue, eau, poussière, etc) qui risqueraient de compromettre l'efficacité du freinage. Une fois bien installé et bien réglé, un frein hydraulique nécessite peu d'entretien. Et coté performance, peu de freins peuvent égaler un frein à disque hydraulique au niveau de la puissance et de la modulation de freinage.

Les désavantages de ces freins : et bien plus grande complexité d'entretien, cout plus élevé du frein et de ses pièces de rechange.
Aussi, les systèmes hydrauliques fonctionnant à "haute pression", la moindre bulle d'air ou fuite de fluide hydraulique entrainera une perte importante d'efficacité de freinage, voire une perte totale de capacité de freinage. C'est pourquoi il est important de vérifier périodiquement s'il se produit des fuites de fluide hydraulique, et il est aussi conseillé d'effectuer périodiquement un "bleeding" (remplacement du fluide hydraulique) du système, car on s'assure ainsi qu'il n'y a pas d'air dans le système et que notre fluide est clair et propre.

retour vers haut de la pagehaut de page


ENTRETIEN DE BASE :


Voici quelques règles d'entretien "général" concernant les freins à disque, je souligne GENERAL car chaque marque ou modèle a ses propres spécifications
particulières, et je suggère impérativement de vous conformer au manuel fourni par le manufacturier pour votre frein spécifique.

Une règle cependant s'applique à tous ces freins : NE JAMAIS actionner le levier de frein lorsque la roue est enlevée et que le disque est absent entre les plaquettes, car vous risquez d'avoir de sérieuses difficultés à remettre les plaquettes en position et à réinstaller votre roue.


Point important : quand vous travaillez sur un frein à disque, il n'y a pas là matière à l'improvisation. Vous devez savoir ce que vous faites, et vous conformer aux instructions du manufacturier. Quand vous effectuez le remplacement d'une pièce, ou le changement du fluide hydraulique, vous devez etre certain que le produit de remplacement est totalement COMPATIBLE, cela pour préserver l'efficacité de votre frein, mais aussi et surtout pour assurer votre sécurité.

Si vous avez le moinde doute, ne "bricolez pas" et allez consulter un expert.


VÉRIFICATION DU DISQUE :

Vérifiez périodiquement l'état de vos disques, pour vous assurer qu'ils soient propres, pas trop usés, ni craqués ou tordus. Un disque qui serait endommagé ou qui aurait un "voile" de plus de 1 mm (non corrigeable) devrait etre remplacé.


Évitez en tous temps que votre disque ou que les plaquettes de freins n'entre en contact avec un liquide huileux. Cela aurait pour effet de compromettre l'efficacité du freinage et entrainerait le remplacement des plaquettes qui seraient "contaminées". Lors du nettoyage du disque, n'utilisez que de l'eau ou de l'alcool.

En ce qui concerne les freins à disque qui "crient" lors du freinage, il y a quelques causes possibles :
Premièrement, assurez vous que tous les boulons sont bien vissés.
Deuxièmement, assurez vous que le disque soit bien propre, le nettoyer au besoin; de meme pour les plaquettes de frein, les nettoyer et/ou les frotter lélèrement avec un papier sablé (de verre) fin.
Troisièmement: s'assurer du bon alignement du disque entre les plaquettes.
ET...
Quatrièmement: il est possible que les plaquettes soient contaminées avec une matière huileuse, si c'est le cas : remplacement des plaquettes de frein.


UN DISQUE "VOILÉ"

Il est possible de redresser un disque légèrement voilé.
Comment procéder ?
1) en donnant de légers coups sur la partie à dévoiler à l'aide d'un petit marteau de plastique ou de caoutchouc
OU
2) en redressant la partie voilée avec une petite clé à molette


NOTE : attention ! dans les 2 cas, il faut y aller avec "douceur" pour éviter d'empirer le problème. Et surtout, prenez toujours garde d'éviter que de l'huile n'entre en contact avec le disque et/ou les plaquettes du frein.



CENTRAGE DU DISQUE


Il faut s'assurer que le disque soit bien centré entre les 2 plaquettes de frein.


Selon les modèles et les marques de freins, le centrage peut s'effectuer à l'aide de vis de réglage sur l'étrier de frein et/ou de petites rondelles placées entre l'étrier et son point de fixation sur la fourche ou le cadre, ou encore au niveau du point de fixation du disque sur le moyeu de roue. Donc, se référer aux instructions du manufacturier pour votre modèle de frein.



INSPECTION PÉRIODIQUE


Il est important de vérifier ses freins régulièrement, car il y va de notre sécurité.
Maintenir ses freins propres, et les nettoyer lorsque nécessaire.
Soulever son vélo en faisant tourner les roues, pour vérifier s'il y a de la friction entre le disque et les plaquettes de frein.
Pour les freins hydrauliques, appuyer sur les leviers quelques fois, et ensuite vérifier qu'il n'y a pas de fuites dans le circuit hydraulique.
Bref: vérifier que le freinage fonctionne bien.

Et ne pas hésiter à consulter un spécialiste en cas de doute ou de problème.

retour vers haut de la pagehaut de page

 

 


©2015 - Jocelyn Ouellet . Tous droits réservés.
Accueil DOCVÉLO